Traiter l’apnée du sommeil

Prendre en main son apnée du sommeil est indispensable. En fonction de la sévérité de votre syndrome d’apnées du sommeil, différents traitements existent pour retrouver un sommeil profond et réparateur et une qualité de vie améliorée. En suivant votre traitement correctement, vous limitez par ailleurs les conséquences néfastes de l’apnée sur votre santé.

Le saviez-vous ?

Si vous pensez souffrir d’apnées du sommeil, adressez-vous à votre médecin.

Il vous posera des questions sur vos symptômes et vous orientera vers un médecin spécialiste du sommeil s’il pense que vous souffrez potentiellement d’apnées du sommeil ou d’un autre trouble du sommeil. Le diagnostic posé, vous pourrez bénéficier du traitement adapté et votre santé devrait s’améliorer.

Mesures d’hygiène et d’alimentation

Mesures d’hygiène et d’alimentation

En cas d’apnée légère à modérée, des mesures d’hygiène et d’alimentation telles que la perte de poids, la réduction ou la suppression de l’alcool et du tabac, le changement de votre position pour dormir, peuvent réduire de moitié le nombre d’obstructions des voies respiratoires pendant la nuit.

Orthèse d’Avancée Mandibulaire

L’Orthèse d’Avancée Mandibulaire (OAM) est un dispositif médical buccal conçu sur mesure à partir des empreintes dentaires du patient. L’orthèse permet de maintenir la mâchoire inférieure en position avancée pendant le sommeil, ce qui permet d’élargir les voies respiratoires et ainsi améliorer le passage de l’air afin de restaurer une respiration fluide.

Pression Positive Continue

Le traitement par Pression Positive Continue (PPC) consiste en l’utilisation d’un appareil placé à votre chevet qui fournit l’air sous pression via un masque. Cette pression vise à maintenir les voies aériennes ouvertes et à éviter la survenue d’apnées obstructives pendant votre sommeil.

Chirurgie

Chirurgie

Le traitement par chirurgie de l’apnée du sommeil peut être indiqué s’il y a échec des autres traitements. Il est surtout réservé à des cas particuliers, tels que des anomalies anatomiques de la sphère ORL ou maxillo-faciale.