Qu'est-ce que l'apnée du sommeil ?

S’il vous arrive fréquemment d’arrêter de respirer durant la nuit et ce plusieurs fois par nuit, vous souffrez peut-être du syndrome d’apnées obstructives du sommeil (SAOS), plus souvent appelé apnée du sommeil.

Le mécanisme de l'apnée obstructive du sommeil

Lorsque vous dormez, les muscles qui contrôlent la langue et le voile du palais peuvent se relâcher, empêchant l’air de circuler normalement dans vos voies aériennes. Suivant le degré de relâchement de ces muscles, votre respiration se retrouve temporairement partiellement bloquée (ronflement, hypopnées) ou complètement bloquée (apnée).

Respiration normale

Respiration normale

L’air circule normalement

Durant le sommeil, les muscles qui contrôlent la langue et le voile du palais maintiennent les voies aériennes ouvertes.

Ronflement

Ronflement

Obstruction partielle

Dans certains cas, les voies aériennes se rétrécissent : le passage de l’air est partiellement bloqué. Un effort respiratoire plus important est alors nécessaire et entraîne la vibration des parties souples de la gorge : c’est le ronflement.

Apnée

Apnée (Obstruction totale)

Obstruction complète des voies aériennes supérieures pendant au moins 10 sec.

Si la gorge est particulièrement étroite ou si les muscles se relâchent trop, les voies aériennes peuvent se bloquer et empêcher la respiration.
Ce phénomène porte le nom d’apnée obstructive du sommeil.

Les apnées obstructives perturbent le cycle du sommeil

Une nuit complète, se compose de différentes phases de sommeil : le sommeil paradoxal, léger et profond.

Le patient apnéique entre moins en sommeil paradoxal, la phase de sommeil où l’on rêve. De plus, il n’atteint que très rarement le sommeil profond. Comme il s’agit du sommeil le plus réparateur, cela explique la fatigue ressentie au réveil.

Il est donc important de soigner les apnées obstructives du sommeil.

L'impact sur le sommeil

  1. L’air ne circule plus dans les voies aériennes
    Lorsque l’air ne circule plus vers vos poumons pendant 10 secondes ou plus vous faites une apnée.
  2. Le cerveau envoie un signal au corps
    Vous recommencez à respirer et vous vous rendormez.
  3. Le cycle se répète plusieurs fois dans la nuit
    Ces événements d’apnées peuvent survenir des centaines de fois par nuit, sans même que vous ne vous en rendiez compte.

Les chiffres clés

L’apnée du sommeil est plus fréquente chez les personnes souffrant de pathologies cardiovasculaires, de maladies métaboliques ou encore de troubles psychiatriques

  • Entre 70% et 83% hypertension artérielle résistante1
  • 77% obésité morbide2
  • 50% diabète de type 2
  • 36% dépression4

Le saviez-vous ?

1 adulte sur 5 souffre d’apnées obstructives du sommeil5

Si vous reconnaissez certains des symptômes évoqués, vous faites peut-être partie des millions6 de personnes qui souffrent du SAOS.

 

 

 

Sommeil perturbé

Quels sont les principaux facteurs de risques de souffrir d'apnée du sommeil ?

  • Les hommes sont plus concernés que les femmes7.
  • Le SAOS (Syndrome d’Apnées Obstructives du Sommeil) survient
    plus souvent après 50 ans5.
  • L’obésité est un facteur favorisant mais non obligatoire5.
  • La consommation d’alcool, de somnifères ou d’anxiolytiques provoque le relâchement des voies aériennes et peut déclencher ou
    aggraver le ronflement ou le SAOS8.

Les femmes sont concernées aussi 9

Même s’il survient plus souvent chez les hommes âgés de plus de 50 ans7, l’apnée du sommeil touche les deux sexes et toutes les tranches d’âge.

Références :

1. Oscullo G. and all, Resistant/Refractory Hypertension and Sleep Apnoea: Current Knowledge and Future Challenges, J. Clin. Med. 2019, 8, 1872

2. Jehan, S. et al. Obstructive Sleep Apnea and Obesity: Implications for Public Health. Sleep Med Disord. 2017; 1(4): 00019. Published online 2017 Dec 12.

3. Muraki I, Wada H, Tanigawa T. Sleep apnea and type 2 diabetes. J Diabetes Investig. 2018 Sep;9(5):991-997. doi: 10.1111/jdi.12823. Epub 2018 Apr 14. PMID: 29453905; PMCID: PMC6123041.

4. Stubbs B, et al. The prevalence and predictors of obstructive sleep apnea in major depressive disorder, bipolar disorder and schizophrenia: A systematic review and meta-analysis. J Affect Disord. juin 2016;197:25967

5. Franklin KA, Lindberg E. Obstructive sleep apnea is a common disorder in the population—a review on the epidemiology of sleep apnea. Journal of Thoracic Disease. 2015;7(8):1311-1322. doi:10.3978/j. issn.2072-1439.2015.06.11

6. Benjafield A & al. Global Prevalence of Obstructive Sleep Apnea in Adults: Estimation Using Currently Available Data. American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine. 2018;197:A3962

7. Theorell-Haglöw J &al. Gender differences in obstructive sleep apnoea, insomnia and restless legs syndrome in adults – What do we know? A clinical update. Sleep Med Rev. 2018 Apr;38:28-38.

8. M.-F. Vecchierini & al. Stratégie thérapeutique du SAHOS intégrant les traitements associés ? Revue des Maladies Respiratoires.2010. Volume 27, numéro S3 pages 166-178

9. Theorell-Haglöw J &al. Gender differences in obstructive sleep apnoea, insomnia and restless legs syndrome in adults – What do we know? A clinical update. Sleep Med Rev. 2018 Apr;38:28-38.